RSS
RSS
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Emploi/loisirs : : Chef Cuisinier

❝Hauru Møller❞
Votre surnom • Densetsu no Hauru (juste Hauru fera l'affaire)
Votre âge • 26 ans
Votre date de naissance • 14/02/1989
Sexualité • Hétérosexuel (quoi que certains en doutent!)
Activités/travail • Chef cuisinier (le meilleur!)
Groupe choisi • Citoyen

Nom & origine de votre avatar • Lavi / Dgray man
Comment nous avez-vous trouvé • Le cher staff qui me reconnaîtra sous le pseudo Nausicaä ♥ (coucou!)
what i have in my head • « Densetsu no Hauru » signifie littéralement « Hauru le Légendaire ». Déjà, vous avez une idée du personnage. C'est ce mec qui est arrivé sans crier gare à Tôkyô, celui au passé inconnu qui s'est ouvert du jour au lendemain un restaurant de luxe en se proclamant comme étant le meilleur chef en ville - et il n'a pas totalement tort. Allant de pair avec l'ascension fulgurante de la réputation de la ville et ses stars naissantes, c'est un excentrique qui se donne en spectacle pour faire parler de lui. Vantard à ses heures, il peut parfois devenir lourd même si les habitants commencent à être habituées aux têtes enflées qui envahissent la ville. Mais il faut savoir qu'il y a deux types de Hauru :

Celui au travail. Celui-là, il est énergique, passionné. Puisqu'il cuisine dans une aire ouverte, directement devant les clients, il se donne en spectacle non seulement avec ses prouesses culinaires, mais aussi en parlant fort, sympathisant avec les clients et charmant avec les dames. C'est une vraie tornade, passant parfois de cuisiner à serveur, il termine ses journées en étant complètement épuisé. Mais ça en vaut la peine. Il est évident qu'il se passionne pour ce qu'il fait, et même s'il semble tête en l'air voire gaffeur à force d'aller de droite à gauche, il maîtrise parfaitement tout ce qu'il fait et ne se laisse aucune marge d'erreur. C'est un vrai cauchemar pour ses employés, car si en service il a l'air patient et encourageant, lorsqu'il est seul avec eux pour les former au nouveau menu qui change systématiquement, il est impitoyable. Après tout, c'est sa réputation qui est en jeu.

Le simple civil. Lorsqu'il n'est pas au travail (ce qui est chose très rare), Hauru est un jeune homme difficile à cerner. Il est d'une sociabilité indiscutable, mais il a tendance à mettre les gens mal à l'aise car il est plutôt sérieux et c'est un pince sans rire. Il n'est pas rare qu'il fasse des blagues douteuses voire morbides, et les gens savent rarement discerner si c'est vraiment de l'humour. De plus, il ne sait visiblement pas comprendre ce qu'est un « espace personnel », se permettant bien trop souvent d'entrer dans la « bulle » des gens, et ce même s'il les connait à peine, pour toucher un truc qui l'intrigue (des cheveux, un poil sur un chandail, etc), ou pour câliner ou pour entourer les épaules de son bras. C'est d'ailleurs cette mauvaise manie qui laisse certains croire à tort qu'il serait homosexuel, car il fait cela sans aucun discernement de sexe.

Fun fact. Bien que son restaurant serve des plats distingués et modernes, Hauru est un grand mangeur d'hamburgers, c'est son péché mignon (et il l'accompagne souvent de saké...)
What i'm in my boots • Au premier regard, on remarque tout de suite qu'Hauru n'a pas un once de sang japonais dans ses veines. Surpassant beaucoup de gens en taille, avec son mètre quatre-vingt-dix, il est difficile de ne pas remarquer sa tignasse rebelle d'un roux naturel. Il est tout de même possible que la première chose que l'on remarque chez lui soit son cache-oeil noir, bien qu'il tente le plus possible de la camoufler sous son long toupet. Cet élément accentue malgré lui son regard perçant à la pupille émeraude. Vous constaterez aussi qu'il arbore de grosses cernes, preuves de son insomnie chronique et son acharnement au travail.

Bien qu'il semble maigrichon, (ce qui est plutôt étonnant vu toute la bouffe qu'il ingère), voire malade avec sa peau pâle, il a un certain tonus musculaire qu'il tient de ses précédentes années de foot. Bien qu'il ait arrêté ce sport, il tente de garder la forme comme il peut.

D'un point de vue vestimentaire, il préfère toujours rester dans la simplicité : un chandail léger et confortable, préférablement de couleur neutre avec un pantalon ou jeans ayant ces mêmes attributs. La seule excentricité dans son style est sans aucun doute les gros bandeaux qu'il porte pour retenir un peu ses cheveux, et il en a toute une collection avec plusieurs couleurs et motifs pour changer de style de temps à autre, c'est probablement son seul caprice vestimentaire. En terme de modifications corporelles, il a les oreilles percées et porte parfois des anneaux, et ceux qui auront l'occasion de le voir torse nu pourront discerner ces dates tatouées sur son torse : 12/08/2013, 23/02/2014.
Yesterday in the darkness, tomorow in the sun ! • Le jeune chef est arrivé il y un peu plus d'un an à Tôkyô. En à peine quelques mois, il a acheté un local vacant et y a fait construire son restaurant de toute pièce, et du jour au lendemain, tout le monde parlait de lui. « Densetsu no Hauru » - Hauru le légendaire -, surnom autoproclamé. Personne ne connaît son vrai nom, et personne n'arrive à découvrir son passé.

Hauru Møller est né le « jour de l'amour » dans un quartier pauvre de København (Copenhague), au Danemark. Avant même que ce petit être ne soit complètement développé dans le ventre d'Anaïs Møller, son père avait quitté le domicile, pour toujours. Il a donc vécu son enfance et son adolescence dans un appartement simplet, la plupart du temps seul car sa mère travaillait et s'occupait bien peu de lui, probablement car il lui rappelait l'homme qui l'avait abandonnée ou simplement car elle est ce type de femme qui n'est tout simplement pas faite pour être mère. Pendant plusieurs années, il n'a été nourri qu'avec des plats en boîte ou surgelés, il ne connaissait donc que des aliment fades et peu goûteux.

C'était un garçon timide et solitaire, turbulent à ses heures ce qui n'est pas surprenant pour un enfant issu d'un milieux difficile. Il a eu quelques modèles masculins qui ont traversé la vie de sa mère au fil de ans, dont certains qui ont tenté de l'éduquer à coups de claques au visage, les autres l'évitaient au maximum, en somme aucun d'entre eux n'a réellement occupé un rôle de père à ses yeux.

À son adolescence, le jour de ses 15 ans pour être plus précis, il a découvert ce qu'est un véritable « met culinaire ». Il avait un petit boulot et mettait son argent de côté pour le jour où il aurait enfin l'âge de quitter le domicile familial, mais pour la Saint-Valentin il avait décidé d'inviter au restaurant la fille dont il était amoureux depuis plusieurs mois. Auparavant, pour lui, aller au restaurant c'était la pizzeria au bout de la rue où le casse-croûte dans le quartier voisin. Mais il n'était pas question qu'il invite celle qui faisait battre son coeur dans un simple restaurant bas de gamme... Hauru a pigé dans ses économies et a invité sa douce, Flor, dans un restaurant français. Cette soirée est probablement l'un de ses souvenirs le plus précieux, celui où sa passion pour la cuisine est née, mais aussi celle où il a embrassé la demoiselle pour la première fois. Suite à cette soirée, le garçon n'a cessé d'entretenir sa passion pour la fine cuisine, et il était doté d'un incroyable talent, comme si les agencements de saveurs et de textures étaient inné chez lui.

Peu après ses dix-huit ans, il a quitté l'appartement de sa mère et s'est loué une chambre chez un vieil homme qui ne lui chargeait rien en échange de services et de tâches ménagères accomplies dans la maison, ce qui convenait parfaitement au jeune homme. Il a ainsi commencé à cuisiner non seulement pour lui, mais aussi pour cet homme qui a sans doute été son pire critique, mais aussi son meilleur « mentor ». Puisqu'il n'avait pas les moyens de se payer des études dans un institut de cuisine, il s'est trouvé un travail sur un bateau de pêche, et il adorait ce job.

Sa vie semblait prendre un tournant positif, il était stable et heureux. Le 08 août 2013, il a épousé Flor, il l'aimait comme un fou. Ils ont emménagé ensemble, commençaient à parler d'avoir un enfant lorsque la jeune femme aurait terminé ses études... Jusqu'au 23 février où toute la vie d'Hauru a basculée. Ils avaient prévu une semaine de vacances en couple à l'extérieur de la ville, et un si bête accident est arrivé. Il se souvient d'avoir été au volant de la voiture, d'avoir tourné la tête pour quémander un baiser à sa femme et ce petit instant fut suffisant pour déraper, faire une sortie de route et faire des tonneaux jusqu'aux abords d'un terrain boisé en contre-bas. Dans cet accident il a perdu sa femme et son oeil droit.

Cet événement a complètement détruit notre protagoniste. Pendant quelques mois il a comme « cessé d'exister ». C'est en regardant des événements qui se passaient à Tôkyô qu'il a finalement eu un déclic : il devait quitter le pays, puisque plus rien n'en valait la peine. Il a amassé ses économies, revendu sa maison au plus offrant et a pris un aller simple vers le japon et a créé de toute pièce l'étrange personnage qu'il affiche dans les médias, ou même dans la vie de tous les jours, en fait. D'ailleurs, il parlait à peine le japonais lorsqu'il a posé le pied dans ce pays, et même s'il arrive à se faire comprendre aujourd'hui, il a un accent très prononcé qui fait en général beaucoup rigoler les gens.

La suite, vous la connaissez.

Tomorrow is an otherday • TON ANNEXE ICI
Posté le Ven 23 Oct - 5:58

Dernière édition par Densetsu no Hauru le Sam 24 Oct - 6:58, édité 3 fois



Voir le profil de l'utilisateur


Age : 28
Emploi/loisirs : : Chanteur

Nausi ♥ j'espère que tu te plairas parmi nous (encore :P)
Posté le Ven 23 Oct - 9:29



Voir le profil de l'utilisateur


Emploi/loisirs : : Romancière

*mode fangirl activated* Laviiiiiiiiii *q*
... Nausiiiiiiii 8D
*tousse*

Bienvenue parmi nous ! J'espère que tu vas te plaire ici comme tu as pu te plaire tu-sais-où et bonne chance pour le reste de ta fiche ! ^^
Posté le Ven 23 Oct - 15:47



Voir le profil de l'utilisateur


Emploi/loisirs : : Chef Cuisinier

Ça fait plaisir de vous retrouver ici ;D *huuug*
Merci pour l’accueil!
Posté le Ven 23 Oct - 20:14



Voir le profil de l'utilisateur


Age : 28
Emploi/loisirs : : Chanteur


✖ Modifications ✖

✖ Point à revoir :

Bon, merci pour cette fiche complète déjà ! :) Je t'aurai validé avec plaisir mais...

Cependant, le seul point qui me gène est ton nom.

Dans ton histoire tu dis t'appeler Hauru Møller, mais celui que tu utilises est Densetsu no Hauru, soit ton surnom. Je vais soit devoir changer ton pseudo soit te demander de faire une modification dans ta fiche :/

Voilà voilà :) !

Posté le Sam 24 Oct - 13:10



Voir le profil de l'utilisateur


Emploi/loisirs : : Chef Cuisinier

Oh '-' mais au Japon, il utilise son surnom comme son nom, alors je me suis dit que c'était plus logique (et plus drôle) de l'avoir comme pseudo?
M'enfin, je comprends pas trop le soucis mais si tu y tiens, tu peux changer mon pseudo pour Hauru Møller ^^

EDIT: en fait ce serait plus comme un "nom d'artiste " qu'un surnom (:
Posté le Sam 24 Oct - 13:18



Voir le profil de l'utilisateur


Age : 28
Emploi/loisirs : : Chanteur

✖ Felicitation ✖

✖ J'ai l'honneur de t'annoncer que tu es validé !


Je fais le changement de suite et te valide par la même occasion ^^

(pour faire parti des listes il aurait fallu attendre ta validation cependant ;) ! )

Voilà voilà ! :) en espérant que tu te plaises parmi nous !

Posté le Sam 24 Oct - 14:06



Voir le profil de l'utilisateur


Emploi/loisirs : : Chef Cuisinier

Merciiiii
Posté le Sam 24 Oct - 14:12



Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
Posté le






Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Préval pourrait-il demander un référendum pour modifier la constitution de 87 ?
» Stormraven... Modifier ou pas
» Astuce : modifier les bonus de course sans logiciel
» Existe-t-il un logiciel pour modifier une rom 3ds?
» Mod pour ETW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum